L’engagement concret des Amis de la nature dans la société actuelle

publié le 28 mars 2008

Texte débattu et adopté au 28ème congrès de l’Union touristique les Amis de la nature (Artigues-près-Bordeaux : 11 avril 2004)


• L’engagement des Amis de la nature intervient d’abord sur les sujets auxquels nous sommes confrontés en tant qu’association : loisirs, protection et défense de l’environnement, gestion d’installations, contraintes sur les encadrements d’activités ...
• Ils ont également un rôle à jouer dans le domaine social, laissant toutefois aux syndicats, partis politiques, élus... le soin de traiter des revendications sociales.

Nous demandons à chaque Ami de la nature :

- d’être Responsable au sein de l’association et de porter haut et fort les positions prises en section par rapport à notre vie associative ;
- d’être Citoyen dans la cité à titre personnel en vivant son environnement local, en participant, dans la mesure de ses disponibilités, à la vie sociale et politique du pays, dans le respect des autres et de la laïcité.

Les adhérents doivent être particulièrement attentifs à respecter les limites qu’ils se sont volontairement assignées dans les différents cadres où ils évoluent.

Un nouvel adhérent peut venir vers les Amis de la Nature dans le but de pratiquer la randonnée, un sport de pleine nature ou toute autre activité proposée par notre association. Mais il doit découvrir ensuite l’engagement de la vie associative, une garantie d’écoute, de réflexion, de discussion.

Devant l’évolution de la société, les Amis de la nature se trouvent confrontés à une réalité qui leur impose la réflexion :
comment peut se vivre notre idéal plus que centenaire par l’engagement concret dans la société actuelle ?

La réflexion est menée sur trois points :

• La société actuelle
• Le concret des Amis de la nature
• L’engagement

Ces trois axes sont indissociables et sont vecteurs d’énergie de notre vie d’adhérent Ami de la nature.

La société actuelle

En ce début de XXIe siècle, nous constatons :
• la dégradation du tissu social, le développement de l’individualisme, le renfermement sur soi, la montée de la solitude, l’élargissement du fossé entre les couches sociales,
• la résurgence des extrémismes risquant de mettre la démocratie en danger,
• des carences dans les domaines de protection de l’environnement et du cadre de vie.

Si nous voulons être acteurs dans la société d’aujourd’hui, nous devons :

- être attentifs à trouver notre juste place afin d’y développer et mettre en pratique les objectifs énumérés dans nos statuts,

- rester vigilants et réactifs à l’émergence des difficultés diverses sur lesquelles nous pouvons nous investir efficacement dans le cadre de nos statuts :
• la condition humaine : être à l’écoute, aller vers les autres, ouvrir nos activités, accueillir dans nos sections et nos installations ;
• les catastrophes naturelles en tous lieux : inondations, marées noires, sécheresse, incendies...

Le concret des Amis de la nature

Pour préserver son avenir, il faut bien connaître son histoire et son environnement. Aussi, l’Union touristique les Amis de la nature doit, dans une société en mouvement (évolution vers l’Europe, dégradation de la situation internationale, etc.) :

- favoriser :
• l’information interne pour les adhérents, les sympathisants et l’information externe vers les médias et associations amies, partenaires,
• la formation : sur l’origine, l’histoire et les prises de position qui sont les nôtres, dans le cadre de débats organisés à tous les niveaux de notre mouvement.

- mettre en valeur la différence qui fait la richesse de nos loisirs par une explication permanente, par un comportement en harmonie avec cette différence,

- gérer bénévolement des installations (maisons, terrains de camping...) pour offrir des hébergements de vacances à prix accessibles à tous. Faire connaître ces propositions et la part d’engagement de nos membres qui permet de les offrir,

- animer des réseaux rassemblant les adhérents sur des actions innovantes :
• formation d’accompagnateurs de randonnées de différents niveaux ;
• stages d’éducation à l’environnement ;
• véloroutes voies vertes ;
• collecte de bouchons ...etc....

- mettre en place et pérenniser des projets tels que des chantiers jeunes en France et à l’étranger sur des thèmes porteurs ;
• réhabilitation d’un site,
• intervention dans des zones fragiles (reboisement, lutte contre la désertification,...etc....)

- participer à des forums, des salons, des colloques, des conférences... liés à nos centres d’intérêt ;

- être acteurs de la sensibilisation au respect du cadre de vie :
• par le recours à des modes de vie plus respectueux de l’environnement ;
• par la pratique du tourisme doux et en développant, auprès de notre entourage, le bien-fondé de ces comportements ;
• par l’utilisation d’énergies moins polluantes, en particulier dans le domaine des transports ;

- communiquer par :
• la rédaction d’un journal et la réalisation de dossiers sur différents thèmes d’actualité,
• la diffusion des documents spécifiques sur notre mouvement,
• l’alimentation de notre site Internet et des pages spécifiques des sections,
• la création et le maintien de l’information du public au travers des médias.

- développer à tous les niveaux l’ouverture vers les autres :
• rencontres inter-sections
• jumelages
• échanges internationaux
• partenariats associatifs
• accueil, à des conditions privilégiées, de personnes en difficulté.

L’engagement

L’engagement du mouvement Amis de la nature dans la société actuelle doit passer par sa participation concrète à des discussions et à des actions menées pour la défense des citoyens et de la cité, conformément aux valeurs qu’il a toujours défendues :
• démocratie
• laïcité
• pacifisme et internationalisme
• refus de toute forme de racisme et xénophobie
• solidarité
• égalité sociale
• défense du cadre de vie

Tout Ami de la Nature, en sa qualité de citoyen, peut entreprendre une action personnelle. Mais, de par son appartenance à des structures locales, régionales, nationales, le citoyen Ami de la Nature peut et doit militer pour la mise en œuvre des moyens susceptibles de rendre légitimes et de faire aboutir des actions définies en commun ;

Lorsque les actions sont menées conjointement avec d’autres associations, il est essentiel de préserver notre identité en restant dans le cadre des objectifs définis dans nos statuts.
Cette conception de l’Engagement concret des Amis de la nature permet à notre mouvement de s’ouvrir vers la
société et de devenir ainsi une force de proposition pour se faire entendre auprès des pouvoirs publics et des responsables politiques.

En conclusion :

Afin de développer et de pérenniser le mouvement Ami de la nature, son idéal, son patrimoine, nous devons avoir la volonté de mettre en pratique les différentes orientations ci-dessus en accord avec les valeurs fondamentales qui font la richesse de notre mouvement.