Contenu

Recyclons nos bouchons de liège usagés

publié le 8 février 2003 (modifié le 12 décembre 2007)

Un geste simple et naturel !

Pourquoi récolter les bouchons de liège ?

* A la poubelle, le liège se décompose très mal.
* Le réemploi du liège peut éviter la surexploitation des plantations de chênes-liège.
* Le liège recyclé participe activement à la réduction des déchets.
* Matériau recyclable, il se laisse broyer en granulats sans perdre de ses qualités.
* Le liège en vrac présente diverses qualités :
- isolant, léger, thermique, acoustique et ignifuge,
- il est économique, facile d’utilisation et ne présente pas de tassement,
- il n’est pas consommé par les insectes ou les rongeurs.

Comment stockés les bouchons ?

Les bouchons usagés doivent être collectés, de préférence dans des sacs en papier ou en plastique qui ne seront fermés que lors de votre livraison (la formation de moisissure doit être évitée).
Les bouchons doivent être démunis de toutes matières plastiques et métalliques.

Que deviennent les bouchons ?

Les bouchons sont transformés en granulats de différentes tailles.

Mélangés à de l’argile et de la paille, ils entrent dans la fabrication de brique. Elles sont utilisées pour rénover les maisons à colombages pour remplacer le torchis. Les murs, ainsi rénovés, seront enduits d’une première couche de granulats, et d’une deuxième couche plus fine. Ils sont également infiltrés sous les toits et entre les cloisons.

Dans tous les cas, le liège devient un isolant thermique et phonique.

Qui transforme et à qui profite la vente des granulats ?

Suite à la collecte, les bouchons sont acheminés en Allemagne à Kork, près de Strasbourg, dans un centre accueillant des épileptiques où leur est dédié un atelier de travail protégé (l’équivalent d’un C.A.T. en France).

La production de ces granulats assure le salaire de 12 personnes handicapées.

Où livrer la collecte ?

Ce projet est né d’une initiative des sections Amis de la nature d’Auxerre-Chablis, Châlons en Champagne, Epernay, Reims et Troyes, avec pour partenaires actuels la municipalité de Châlons en Champagne et le Collectif marnais d’associations pour la valorisation des ordures ménagères : les Ormes.

Pour des raisons de stockage et de transport, l’association Les Amis de la nature de Colombes se limitent pour l’instant à la collecte auprès de ses adhérents. Mais recherchent les moyens de donner à ce projet une plus grande envergure ....