Contenu

La passerelle du port de Nanterre est ouverte !

publié le 15 juillet 2010 (modifié le )

Elle s’est fait attendre, maintenant elle vous attend !


Depuis samedi 10 juillet, il est possible d’aller à pied ou en vélo du parc Lagravère à Colombes au parc des Impressionnistes à Rueil (et au delà) en passant au dessus de la darse du port de Nanterre grâce à une très belle passerelle équipée de deux ascenseurs.

Un moment très attendu par les associations et les habitants des communes limitrophes. Pour les associations, le projet n’est pas terminé, il s’inscrit dans la perspective de la véloroute Paris - Normandie - Londres.

 

Samedi 10 juillet, le conseil général avait invité la population à venir officialiser l’ouverture de la passerelle (elle devrait être inaugurée plus tard) : deux balades ont été organisées à partir de Colombes et de Rueil (les deux groupes se sont retrouvés sur la passerelle).

Les Amis de la nature agissent depuis 10 ans au sein d’une coordination d’associations pour qu’un itinéraire pour piétons et cyclistes soit aménagé le long de la Seine.

Pour les représentants de ces associations, ce samedi fut un grand jour, ils ont salué la réalisation d’un aménagement majeur de ce projet.

Quelques précisions sur les aménagements des berges

Le passage sous le pont de Bezons est fermé depuis plusieurs mois pour la réalisation des travaux d’aménagement de l’entrée du parc en liaison avec les nouvelles passerelles sur le pont. Il devrait réouvrir avant la fin du mois juillet. La prochaine étape sera la réhabilitation du chemin de halage qui sera isolé du parc et ouvert sans interruption aux piétons et aux cyclistes. Dans l’attente, les cyclistes sont acceptés (seulement sur les berges), une cohabitation étant de rigueur.

Les berges sont également aménagées depuis 2 ans à la hauteur du pont-aqueduc et de l’usine des eaux du SIAPP. Malheureusement, pour des questions de propriété et de responsabilité, cette partie risque de rester fermer encore quelques temps. Nous regrettons cette situation et nous demandons instamment que les parties concernées se mettent d’accord sur une procédure juridique permettant de sortir de cette situation rapidement.

Pour le Conseil général, l’objectif est de prolonger « la Promenade bleue » à l’ensemble des berges de la Seine dans le département. Pour les associations, le projet ne s’arrête pas aux frontières des Hauts-de-Seine puisqu’il s’inscrit dans l’itinéraire de la véloroute Paris - Dieppe - Londres du schéma directeur national des véloroutes et voies vertes.